La peur du dentiste provoquée par des expériences traumatisantes indirectes

Des expériences ou traumatismes indirectes peuvent susciter la « peur du dentiste »

origines indirectes

Des expériences indirectes ou des traumatismes physique ou psychique peuvent susciter la « peur du dentiste » ou la dentophobie.

 

1-  L’apprentissage par procuration :

La peur du dentiste peut se développer chez les gens qui entendent parler des expériences traumatiques chez les autres ou qui intègrent des points de vue négatifs de la dentisterie.

2-  Les médias : 

La représentation négative de la dentisterie dans les médias et les dessins-animés peut aussi contribuer au développement de la peur dentaire.

3-  La généralisation du stimulus :

La phobie dentaire peut se développer en tant que résultat d’une expérience précédente dans un contexte traumatique non-dentaire. Par exemple, de mauvaises expériences avec les médecins ou les environnements hospitaliers peuvent amener les gens à craindre les objets photogènes suivants:

  Les « blouses blanches » : La perception visuelle de ces appareils ou de ces emblèmes, mise en association au vécu lors de consultations antérieures, peut amplifier une anxiété comme un réflexe conditionné. C’est l’une des raisons pour laquelle les dentistes de nos jours choisissent souvent de porter une tenue moins « menaçante » et plus décontractée.

–   Les « odeurs antiseptiques » : La perception olfactive de ces emblèmes, mise en association au vécu lors de consultations antérieures, peut amplifier une anxiété comme un réflexe conditionné.

–   L’odeur d’eugénol : Ce produit a base de clou de girofle a une odeur caractéristique des cabinets dentaires (une substance extraite de l’huile essentielle de clou de girofle, utilisée dans beaucoup de ciments et de médicaments dentaires).

–   Le bruit de la « roulette » : Le son à haute fréquence de la dénommée « turbine », une foreuse à air comprimé à haute vitesse, qui déclenche des crises de panique chez les phobiques du dentiste.

4- Les accidents et les agressions physiques ou psychologiques (sexuelles ou non) 

Les personnes ayant eu des accidents ou des traumas ayant entraîné une hospitalisation pénible peuvent avoir déclenché une phobie de la souffrance général qui est exacerbée dans les cabinets dentaires.

Des personnes ayant été abusés sexuellement ou agressés ou harcelés physiquement ou émotionnellement peuvent également percevoir les soins dentaires comme un danger du fait de la position « dominatrice » du dentiste sur le patient et de la « pénétration » symbolique dans la bouche.

5-  L’impuissance acquise et la perception de perte de contrôle :

Si une personne croit qu’elle n’a pas les moyens d’influer sur un événement négatif, elle peut expérimenter un épisode « d’impuissance acquise ».

L’impuissance apprise ou la résignation acquise est un terme désignant une condition dans laquelle un individu ou un animal a fait l’expérience d’un comportement proche du désespoir, du renoncement et de la dépression).

La recherche a montré que la perception de manque de contrôle mène à la peur. A contrario, les gens qui peuvent exercer un contrôle sur les événements perçoivent moins la peur.

 

A contrario, les gens qui peuvent exercer un contrôle sur les événements perçoivent moins la peur.

Par exemple : la certitude que le dentiste va s’arrêter quand le patient donne un signal d’arrêt diminue la peur. L’impuissance et la peur du manque de contrôle peut également résulter d’expériences directes comme par exemple un incident où un dentiste ne se serait arrêté même si le patient a ressenti une douleur évidente.

Par exemple : Les haut-le-cœur (ou une envie de vomir) survenant lors de traitements dentaires sont associés à la peur du dentiste. Dans beaucoup de cas, la dentophobie n’est que secondaire, c’est-à-dire qu’elle se déclenche parce que le patient appréhende d’avoir des haut-le-cœur pendant la consultation qu’il ne pourra contrôler.

 

N'hésitez pas à partager cette page avec votre entourageShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email