Témoignages & cas cliniques de patients ayant peur du dentiste

Merci aux patients qui ont courageusement acceptés de témoigner de leur peur du dentiste ou de leur stomatophobie ou de leurs nausées au cabinet dentaire.

Ils se sentaient isolés comme beaucoup et ils ont désirés partager leur expérience afin que d’autres personnes souffrantes puissent retrouver l’espoir et en finir avec leur errance médicale.


Témoignages de patients phobiques des soins dentaires

Anaïs, 25 ans. Danseuse

Je suis phobique du dentiste depuis toute petite et je recherchais un dentiste qui pourrait me soigner sans que je me rende compte de rien. Et c’est par internet en tapant “dentiste faisant des soins sans douleur “ que j’ai connu le docteur Jérôme Weinman. Il m’a reçue à son cabinet et après avoir fait des examens radiologiques, il a fait un diagnostic et un plan de traitement. Mes dents étaient très abîmées par l’absence de soins pendant des années. Il y avait des infections et mes dents de devant étaient une horreur. Or, je suis danseuse et je ne pouvais plus sourire ce qui est très préjudiciable dans mon travail…


Diana, 50 ans. Consultante

Suite à ma phobie du dentiste, je n’étais pas capable de me rendre chez le dentiste depuis mes 20 ans. Je me disais que quand il y aurait une dent à extraire, la douleur m’y ferait y aller. Telle était ma peur ! Mais il n’y a pas que les caries… Même en brossant mes dents, au fur et à mesure que le temps passait, mes gencives ont été aussi atteintes…


Justine, 28 ans. Militaire

Depuis toute petite je n’ai jamais aimé aller en visite chez le dentiste… C’était la lutte avec mes parents. Une fois, j’ai réussi à esquiver un rendez-vous en m’enfermant à clé dans ma chambre, c’est dire à quel point ça me traumatisait. Je me suis totalement braquée contre les dentistes depuis la fois où tellement j’avais la trouille, j’étais à deux doigts de tomber dans les pommes ! J’étais fraîchement majeure…


Lucie, 38 ans. Avocat

Chaque être humain détient un capital dentaire différent. Ce qui signifie que même issus d’une même fratrie, nous pouvons avoir des différences. Malgré une très bonne hygiène dentaire, mon patrimoine génétique ne m’a apporté que le coté déficient et non protecteur en matière d’odontostomatologie. Dès ma plus tendre enfance, mes molaires se sont, au fur et à mesure, cariées. Dans les années 1980, où la perception de la douleur n’était pas reconnue, j’avais environ sept ans et comme beaucoup d’enfant, j’ai été la victime de ces abominables supplices liés aux poses d’amalgames et à l’application de la fameuse « fraise dentaire » sans anesthésie !


Cas cliniques et témoignages des patients

Le témoignage de Chloé et la description du protocole de soin de son cas clinique

stress au cabinet dentaire - dentophobie - stomatophobie

Patiente phobique avec de grosses destructions esthétiques et fonctionnelles.
Cas de reconstruction du sourire du visage ainsi que du capital de séduction et de l’estime de soi chez une jeune femme trentenaire par des prothèses cosmétiques céramo-céramiques sur armature zircone…


Le témoignage d’Ekatarina et la description du protocole de soin de son cas clinique

ekaterina 01
ekaterina 02

Chez une patiente phobique du dentiste et bruxomane, c’est-à-dire qu’elle grince et serre les dents jusqu’à les user. Exemple de reconstruction du sourire et du visage grâce à des protocoles prothétiques cosmétiques complexes.


Le témoignage de Franck et la description du protocole de soin de son cas clinique

Cas complexe de reconstruction du sourire et du visage avec des greffes osseuses biosynthétiques des implants dentaires

Je m’appelle Franck, j’ai 56 ans. Je suis chauffeur routier.
Voici mon témoignage sur ma phobie du dentiste: Je suis phobique du dentiste depuis mon enfance. Cela se traduit par des nausées incoercibles sur le fauteuil du dentiste. Après plusieurs années passées à me remettre en question, ne pouvant plus sortir, ni sourire, ne fréquentant plus personne, à cause de mes dents défectueuses, j’étais vraiment très triste et très seul…